Why I look for missing faces #VisibleWikiWomen

By | 6 mars 2018

Vous pensez automatiquement à l’image représentative même avant d’atteindre l’information que vous recherchez sur internet; voici l’article de Wikipédia qui apparaît comme premier résultat. Au fait, le navigateur Web affiche une prévisualisation de l’image avant que vous ouvriez le lien de l’article. Par exemple s’il s’agit d’une biographie; vous trouviez un portrait de la personne. 

Frida Kahlo: Duck Duck Go – Wikipedia.

Mais que se passe-t-il s’il n’y a pas d’image ? Est-ce que cela signifie que la personne n’est pas assez importante pour être représentée ? 

Selon le jugement de plusieurs éditeurs qui sont des hommes, nous n’avons vu les visages des personnalités  les plus éminentes que dans les encyclopédies biographiques traditionnelles. La plupart de ces personnalités étaient des hommes alors que les femmes qui apparaissaient étaient très peu, voire même leurs visages. Consultez l’un de ces anciens volumes dans une bibliothèque, combien de pages devez-vous passer avant de trouver la photo d’une femme ? Essayez ça pratiquement en ouvrant ce lien de l’encyclopédie biographique pour trouver la première femme. 

Encyclopedia Britannica Concise, image from Internet Archive.

Le problème même existe sur Wikipédia parce que de nombreuses biographies de femmes éminentes sont encore manquantes ou incomplètes. Bien que Wikipédia soit une encyclopédie collaborative dont le but est de récapituler les connaissances humaines, elle  sous-représente d’importantes femmes historiques et contemporaines, créant ainsi un fossé des genres

Heureusement, nous pouvons résoudre ce problème puisque Wikipédia permet à quiconque de modifier ses pages. 

Néanmoins, les choses ne sont pas assez faciles que de rechercher sur Google, prendre la première image que vous trouvez, et l’ajouter sur Wikipédia. Je vais vous raconter une histoire pour que vous compreniez mieux de quoi je parle.

En Mars 2017, j’ai participé à l’édit-a-thon espagnol de Wikipédia sur les biographies de femmes uruguayennes. J’ai décidé de créer un article sur Mariana Mota, une juge qui a joué un rôle essentiel dans l’investigation des crimes commises contre l’humanité par la dictature militaire dans les années 70. J’ai donc recherché la bibliographie en ligne et j’ai pu collecter suffisamment de matériel pour procéder à la rédaction d’un article raisonnablement bien documenté. Il y avait assez d’informations à propos d’elle sur internet en raison de son travail sur des procès importants, condamnant ni moins ni plus d’un président de gouvernement de facto.

Mariana Mota a été interviewée et photographiée plusieurs fois, j’ai donc utilisé ce matériel pour les références et j’ai copié plusieurs phrases des interviews comme citations. Toutefois, je n’ai pas pu utiliser les photos de presse à cause des restrictions relatives au droit d’auteur. Les dites photos étaient les plus courants, puisque le droit d’auteur constitue le statut « par défaut » de tout matériel publié. 

D’ailleurs, Wikipédia  est une encyclopédie gratuite, nous ne pouvons donc y inclure que des contenus en mode libre. Les éditeurs conviennent de partager leurs contributions avec le monde sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0. Nous pouvons prendre des citations mais d’une quantité raisonnable, mais au de la cela, nous ne pouvons pas produire un contenu crée par autrui sans son autorisation. Lorsqu’on ajoute sur Wikipédia une photo dont on n’est pas l’auteur, il faut obligatoirement fournir des références pour les photos sous licence libre, ou bien on peut utiliser des photos appartenant au domaine public. Ainsi, tout le contenu de Wikipédia demeure libre, sans mener à confusion.  

Mariana Mota. Image CC BY-SA 4.0 by MediaRed on Wikimedia Commons.

Permettez-moi de continuer mon histoire, pendant l’édit-a-thon, je n’ai pas pu trouver des photos de Mariana Mota sous licence libre, et j’ai pensé à capturer une moi-même.

Ces jours-là, la juge avait été exclue des procès concernant les violations des Droits de l’Homme et n’apparaissait pas souvent en public, c’était donc difficile de prendre une nouvelle photo. Plusieurs mois plus tard, précisément en aout 2017, elle a assisté à un évènement à la Bibliothèque Nationale d’Uruguay, dans le contexte de la Journée internationale des victimes de disparition forcée, quelques jours après sa désignation en tant que membre du Conseil de l’Institut National des Droits de l’Homme.

Un groupe de média-activistes uruguayen appelé MediaRed, était présent pour effectuer une couverture-presse de l’évènement. Je savais que ce groupe était affilié à la culture libre et engage au Droits de l’Homme at des causes féministes. Alors, je les ai contacté pour expliquer la situation et je leur ai demandé de publier une photo de Mariana Mota pour illustrer Wikipédia.  

Par suite, ils ont immédiatement accepté bien qu’ils ne savaient pas très bien comment faire. Je les ai donc aidés à créer un compte sur Wikimedia Commons et établir correctement la licence de la photo. En quelques minutes seulement, nous avions illustré l’article qui est devenu désormais plus complet.

En ce temps-là, je ne pourrais pas imagier que j’allais affronter le même défis sur le plan global, plusieurs mois plus tard, lorsque j’ai intégré l’équipe « the Whose Knowledge » dans le cadre du projet #VisibleWikiWomen, le défis s’est encore accru pour les raisons suivantes :

  1. Beaucoup de personnalités féminines importantes ne sont pas apparues en public il ya longtemps, et leurs photos ne sont pas accessibles sur internet.
  2. Elles sont déjà décédées et il faut donc demander leurs photos de leurs proches.
  3. Elles ont vécu dans les anciens temps et leurs photos dans les archives n’ont pas été digitalisées si elles sont en domaine public.

Heureusement, nous ne sommes pas sels dans ce challenge puisque d’autres projets comme Art+ Feminisme, Women in Red, WikiProjet Femmes de science, Le programme Editatona du Mexique, Et des groupes d’utilisateurs comme Wikimujeres et Les Femmes de l’Amérique Latine sur Wikimedia, ainsi que d’autres éditeurs de différents projets de Wikimedia, collaborent avec nous pour combler le fossé des genres. En plus, il y a de nombreuses organisations culturelles et médiatiques, ainsi que des collectifs féministes qui pratiquent déjà la création de licences libres, ou qui sont intéressés de le faire.

C’est pourquoi, nous invitons tout le monde, au mois de mars, à joindre le challenge qui consiste à rendre visible les visages des femmes sur Wikipédia et sur Internet, parce que cela permet à la société de reconnaitre et apprécier leurs contributions. Partageons donc des photos et des illustrations qui peuvent être utilisées par quiconque, gratuitement tout comme Wikipédia.   

Notre mission est d’encourager autant de personnes que possible, à participer, à aider, et à guider ceux qui ont des questions. En somme, expliquer l’importance de ce challenge et les raisons pour lesquelles ils doivent s’engager. Dans les prochaines publications, nous vous en donnerons plus de détails.

By: Mariana Fossatti

Author Profile